EXPOSITION – 14ème édition du Festival Photo La Gacilly

Du 3 juin au 30 septembre 2017

« Le monde est très grand et plein de contrées magnifiques
que l’existence de mille hommes ne suffirait pas à visiter. » Arthur Rimbaud
(Aden, Lettre à sa famille, 15 janvier 1885)

affiche-bat-387-586-la-gacilly-2017-01

Le temps d’un été, dans le village de La Gacilly, les jardins, les venelles et les murs des habitations se transforment en galeries photographiques dédiées à l’art passant. Après le Japon en 2016, le Festival souhaite rendre hommage à la photographie africaine subsaharienne. L’édition 2017 mettra en lumière une seconde thématique : la relation entre l’Homme et l’animal, en résonance avec les questionnements éthiques actuels.

Événement gratuit – ouverture du Festival du lundi au dimanche 24h/24

L’Afrique rayonne à La Gacilly,

L’Homme et l’animal : Le face à face.

« Explorer la photographie pour mieux la faire connaitre, mettre en lumière les grands enjeux environnementaux de notre époque pour mieux comprendre notre civilisation moderne et les dangers qui nous menacent : pour cette nouvelle édition, le Festival de La Gacilly reste, certes, fidèle à ses engagements artistiques et éditoriaux mais se donne pour ambition cette année de voir encore plus haut, encore plus grand, encore plus loin ! Parce que notre territoire s’agrandit, nos expositions dépasseront le cadre des jardins, des venelles, des ruelles du centre-ville pour investir les marais et les terres de tout notre territoire ; parce que nous souhaitons vous faire découvrir les plus beaux talents photographiques, nous braquerons avec enthousiasme nos projecteurs sur les artistes du continent africain, trop souvent ignorés, mais dont l’hyper-créativité est désormais reconnue sur la scène internationale ; parce que nos écosystèmes sont menacés, que de nombreuses espèces de vertébrés sont vouées à l’extinction, et que nos sociétés voient émerger de nouveaux débats comme l’antispécisme ou l’anthropocentrisme, nous nous pencherons sur ces nouvelles relations qui se dessinent entre l’Homme et l’animal. L’Afrique noire est un eldorado photographique, le règne animal est intrinsèquement lié à celui des hommes : il est de notre devoir de les mettre en lumière ! »

Cyril Drouhet, Commissaire des expositions et Florence Drouhet, Directrice artistique.

DÉCOUVREZ LA PROGRAMMATION

sophie-meyer